Avant de mettre à la terre un objet électrique (tapis pour les pieds de mise à la terre, lit, câble USB de mise à la terre pour PC…), il est impératif de vérifier la bonne mise à la terre de l’habitation, histoire de ne pas s’électrocuter !

Une bonne mise à la Terre permet de se protéger contre les fuites de courant, l’endommagement des objets électriques et l’électrocution.

La résistance de la prise de terre doit être inférieur à 100 Ohm selon la norme électrique NFC 15-100.

Pour neutraliser les champs électriques et les tensions parasites une résistance à 50 Ohms peut être considéré comme favorable. Sauf si on a un disjoncteur à 30 milliampère, dans ce cas des valeur jusqu’à 100 ne pose aucun problème.

Pour les électrosensibles des valeur entre 10/16 Ohms sont favorable.

La résistance en électricité concerne tous les matériaux, c’est la capacité à s’opposer au passage du courant.

Plus la valeur de résistance de la prise terre sera faible, plus la tension sera basse, mais le courant restera le même.

Plus la prise de terre est proche de 0 Ohm, moins il y a de résistance.

Elle se mesure avec un Telluromètre, celui-ci indique sa capacité à conduire le courant vers la terre grâce à des piquets en acier cuivré (durée de vie beaucoup plus longue que les piquets zingués), plantés à l’extérieur, dans un endroit le plus humide possible. Plus le sol est sec, plus il est difficile pour la prise de terre de remplir sa fonction. La nature du sol à son importance.

Pour diminuer la tension, ajouter des piquets.

Seuil de tolérance pour le corps humain :

La tension limite maximum à ne pas dépasser est 50V.

La résistance du corps humain est difficilement calculable car elle dépend de nombreux facteurs : l’âge, le sexe, la tension appliquée, l’état de la surface de contact (humide, propre..), la trajectoire du courant, la pression de contact, la fatigue, l’état de santé, l’état psychologique, l’alcool dans le sang, l’état de veille ou de sommeil, l’état de nervosité ou d’excitation, les pieds nus ou chaussés…

Le Règlement électrotechnique de Basse Tension (valeur moyenne) fixe la valeur de la résistance électrique du corps humain à 2.500 Ohms. Mais elle peut varier de 500 à 3000 Ohms, voir plus. On ne peut pas mesurer la résistance du corps humain, il n’y a aucune preuve à ce jour pour donner une réelle valeur.

Seuil de dangerosité du courant alternatif :

  • 20mA, voir 10mA pour un début de tétanisation de la cage thoracique
  • 30mA pour la paralysie ventilatoire (arrêt cardiaque)

En utilisant la loi d’ohm (U=R x I) on trouve un courant de 25mA seuil mortelle du courant dans le corps humain.

Explication du seuil maximum de 100 Ohms

Le disjoncteur de branchement différentiel (appelé aussi AGCP) à une tension de 50V et un seuil de déclenchement de 500mA, la résistance de terre est donc de 100 Ohms selon la loi d’ohm :

U = R x I

U / I = R

50 / 0,500 = R

R = 100 Ohms

Si la résistance de la prise de terre est de 75 Ohms. La tension résultante sera alors de : U = R x I soit ici 0,5 x 75 = 37,5 V

Pour 10 Ohms : 0.5 x 10 la tension est de 5 V

Source et approfondissements :

https://www.installation-renovation-electrique.com/valeur-prise-de-terre-norme-100-ohms/

https://www.installation-renovation-electrique.com/relation-courant-tension-resistance-loi-dohm/

https://www.installation-renovation-electrique.com/prise-de-terre-explications-materiel-mesure/

https://dam-assets.fluke.com/s3fs-public/9902773_FRE_A_W.PDF

https://www.chauvin-arnoux.com/sites/default/files/documents/dc_f_guide-terre_ed4.pdf

https://www.isastur.com/external/seguridad/data/fr/1/1_5_3_3.htm

%d bloggers like this: