Chaque instant est une occasion pour lâcher prise, pour être présent.

Le lâcher prise est l’état de présence, il permet d’être réceptif à ce qui se passe en nous et à l’extérieur.

C’est une sensation corporelle de détente et se détendre défait les nœuds, les tensions.

C’est un état de calme, de repos, d’écoute, de légèreté, d’innocence, d’harmonie, de joie, d’amour…

L’état de présence ouvre-t-il les portes de la vision juste ?

L’état de présence & l’état de réception.

Quand on est présent, on cesse d’émettre, cela laisse la place à la réception.

Ainsi on peut voir plus clairement les évènements et mieux comprendre ce qui nous entoure.

Cet état peut accompagner n’importer quelle action, l’absence de mouvement n’est pas nécessaire. On peut boire un verre d’eau en conscience, dans un état de réceptivité totale.

Plus on créera des instants de présence dans notre quotidien et plus on pourra faire la différence entre un état de présence et un état de non présence.

L’état de présence & l’absence d’émission.

Bien faire la différence et repérer le moment où l’on sort de cette état de présence.

La moindre pensée ou émotion et l’on passe du mode récepteur au mode émetteur.

Et cette émission va influencer le regard porté sur les évènements et donc la mémoire que l’on en garde.

L’état d’espoir, de crainte, de colère, d’ennui, de peur, d’attente, de désir, de critique, de jugement, de rejet…. nous influence.

Reconnaître chaque état permet de prendre conscience de ce que nous sommes en train de superposer à l’état de présence, à l’état de vérité.

L’état de présence & l’état de vide.

Le vide, c’est la paix, c’est le calme, c’est la joie, c’est l’amour… c’est tout sans aucune séparation.

C’est tout ce qui est quand on n’émet rien par le biais de notre volonté, quand on ne prend pas prise sur la réalité, quand on la laisse être ce qu’elle est.

Le vide c’est notre nature profonde, qui accueille ce qui est, comme il est, avec vérité.

Le vide nous permet d’évoluer dans un espace et l’espace crée le temps.

Il est intéressant d’observer ce qui se passe pendant que nous sommes bien présent, sans attentes, il me semble que nous pouvons obtenir une vision plus juste, plus claire ; des gestes plus fluides ; des paroles plus appropriées.

Pour pouvoir choisir à volonté cet état de présence et le faire durer, il est bon de s’entraîner à faire ce que l’on fait mais en présence. Au petit déjeuner par exemple, on peut être présent à ce qui se passe entre le corps et les aliments, puis au contact de l’eau quand on se nettoie, au contact du sol quand on marche. Chaque expérience de présence permet de prendre conscience de cet autre façon d’être à la réalité.

Pour les personnes qui s’exercent à des activités où l’intuition est sollicitée comme la radiesthésie, il est important de bien s’entraîner quotidiennement, marcher en présence, respirer en présence, sans forcer, détendu, l’important est de réussir à créer à volonté des temps de présence assez long.

 

 

Photo : ©lesentiergeobio.com

%d bloggers like this: