La fibre de bambou naturelle est plutôt rêche et cassante, pour la rendre douce et fluide, elle est transformée en viscose (ou lyocell). Cette fibre est synthétisée à partir de cellulose de bambou. Moins coûteuse à produire, la quasi totalité des vêtements en fibres de bambou sont en réalité en viscose ou rayonne de bambou.[8]

Pour obtenir cette fibre synthétique, de nombreux traitements chimiques sont nécessaires, dont l’ajout de disulfure de carbone, un solvant toxique pour la reproduction humaine.[3]

Avantages

  • Anti-UV
  • Anti-odeur
  • Anti-transpirant
  • Confort, douceur
  • Anti-bactérienne : les fibres de bambou sont naturellement anti-bactérienne, ce qui n’est pas le cas du viscose de bambou, son action anti-bactérienne est le résultat d’un traitement à l’ammonium quaternaire (plus de détail plus bas).

Avantage d’une culture de Bambou[2]

  • Graminée ligneuse résistante à croissance rapide (jusqu’à 1 mètre par jour) permettant plusieurs récoltes dans l’année.
  • Cultivée sans pesticides, sans engrais ni produits chimiques.
  • Diminution du CO2 : absorbe plus de CO2 que les arbres feuillus.
  • Ses feuilles favorisent l’infiltration de l’eau de pluie dans le sol.
  • Son système racinaire très dense limite l’érosion.
  • Demande 4 fois moins d’eau que le coton[7]

Impacts nocifs sur la santé

  • Nocif pour la peau
  • Atteinte du système reproductif

De nombreux éléments chimiques imprégnés dans le tissu peuvent être nocifs pour la santé quand le tissu est porté directement sur la peau pendant plusieurs heures.[4]

  • Ammonium quaternaire : puissant bactéricide utilisé pour préserver la fibre de la prolifération de bactéries, lui offrant de ce fait des propriétés antibactériennes, ce traitement diminue au fil des lavages.[2] Surnommés “quats”, les ammoniums quaternaires ne sont pas encore bien compris des chercheurs, une étude menée sur des souris par des chercheurs de l’Université de Californie à Davis publiée dans Environmental Health Perspectives[6] démontre qu’in vitro, deux quats couramment utilisés et nommés chlorure de cétylpyridinium et chlorure de benzalkonium, inhibent les mitochondries et interrompent la signalisation des œstrogènes dans les cellules.[5]
  • Risques sanitaires pour les travailleurs

Impacts nocifs sur l’environnement

  • Pollution de l’eau
  • Pollution de l’air

    Inconvénients

    • Certaines variétés de bambou sont invasives et peuvent perturber la biodiversité et les écosystèmes.
    • Sa culture doit être contrôlée pour rester limitée.
    • Déforestation illégale

    Inconvénients d’une culture de Bambou

    • Utilisation de produits chimiques toxiques pour la reproduction
      • la cellulose est dissoute dans de la SOUDE CAUSTIQUE
      • puis pour la rendre soluble on ajoute du DISULFURE DE CARBONE ==> un solvant très toxique connu pour ses risques de perturbations de la reproduction humaine.[3] Ce perturbateurs endocriniens cause une importante pollution de l’eau et de l’air, compromettant la santé des travailleurs.
      • elle est ensuite dissoute dans de l’HYDROXYDE DE SODIUM dilué pour obtenir le liquide visqueux nommé viscose.
      • puis filtré et mise dans un bain contenant de l’ACIDE SULFURIQUE.[3]
    • Pollution des eaux utilisées pour la fabrication, celles-ci ne seront pas dépolluées avant d’être relarguées dans la nature.
    • Délocalisation des industries européennes de la viscose vers des pays où les règles de protection de l’environnement et du personnel sont quasi inexistantes ou très laxistes.[2

    Inconvénients de la fabrication du viscose de bambou

    Les mentions biologique et écologique peuvent faire référence à la manière dont le bambou a été cultivé, et non à la façon dont il a été transformé.

     

    Les textiles certifiés GOTS avec l’appellation «fabriqué avec des matières organiques» peuvent contenir jusqu’à 10% de VISCOSE de bambou issu de l’agriculture biologique !!![8]

    99% des textiles en fibre de bambou sont en viscose de bambou.

    L’Association Française de la Normalisation (AFNOR) est en train de mettre en place 2 appellations différentes pour distinguer les vêtements en fibre de bambou et ceux en viscose de bambou (mentionner LYOCELL ou VISCOSE).

    %d blogueurs aiment cette page :